Quelques statistiques.

Dormir est une activité qui occupe 1/3 de notre vie. Le temps de sommeil s’est considérablement réduit en 30 ans. On parle de « dette de sommeil ». C’est une épiémie qui touchent toutes les générations et qui a un impact sur notre qualité de vie. Cela peut même aggraver la plupart des maladies chroniques et augmenter le risque de déclarer certaines maladies comme le diabète, les troubles cardio-vasculaires, obésité…Enfin un grand nombre d’accidents de la route sont dus à une fatigue liée à un trouble du sommeil.

D’après des études, les troubles du sommeil touchent une personne sur trois . Ils affectent souvent les 35-55 ans (ils dorment entre 6 et 7 h/ nuit et ont conscience que ce n’est pas suffisant). 84 % d’entre elles ont des insomnies. En deça de 7h/nuit (pour un adulte et 9 à 10h pour un enfant) le risque de dépression, de stress, d’anxiété, de baisse de la mémoire, de la capacité d’apprentissage, de la vigilance… est augmenté.

Donc bien dormir est essentiel pour votre santé. Le physique, l’émotionnel et le psychique en sont directement impactés. Les troubles du sommeil ne sont pas une fatalité. Pourtant beaucoup d’entre vous les considèrent ainsi. D’ailleurs, vous n’en avez jamais parlé à un professionnel de santé. « Il faut s’habituer, c’est comme ça »

Que faire pour améliorer votre sommeil ?

Avant d’être fataliste, il serait bon de rechercher les causes de ce déréglement. En voici quelques unes : décalage des rythmes biologiques, anxiété, stress, douleur, syndrome des jambes sans repos, apnées du sommeil, certains médicaments…

Certaines causes nécessitent un accompagnement spécifique (médecin généraliste, spécialiste, unité du sommeil, de la douleur…). Et toutes peuvent être accompagnées par des techniques naturelles. Alors, elles seront complémentaires à la médecine conventionnelle, s’il y a lieu.

La première démarche sera de revoir l’hygiène de vie (alimentation, boissons, sport, hyper connection, interroger le conjoint pour l’apnée…). Puis des techniques manuelles, l’utilisation de plantes, la bio résonance, des exercices pour lâcher-prise vous accompagneront selon un protocole personnalisé.

Enfin, après quelques temps, vous retrouvez « les bras de Morphée »et leurs bienfaits ! Mais n’oubliez pas votre trouble du sommeil, aussi léger soit-il, ne doit devenir quelque chose de normal à laquelle vous vous habituez !

Ces conseils ne se substituent pas à l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste, ni à la prise de votre traitement allopathique.